Parents en difficulté: faisons sauter les tabous!

Être à bout de souffle, épuisé physiquement et/ou moralement, ne plus supporter ( oui le mot est fort.... mais il est dit) nos chers bambins: cela peut arriver à chacun ou chacune d'entre nous. Il n'y a pas de honte, n'y de culpabilité à avoir, il faut juste trouver un peu de force pour se faire aider.


Ce que je suis devenue vs ce que je croyais devenir


Que celui ou celle qui ne s'était pas imaginé(e) être un parent parfait me le dise! Pour ma part, je me voyais pouvant allier travail, vie de famille, vie de maman attentionnée, vie de femme mais ça c'était avant, avant que la réalité ne me rattrape ;)


Comme je ne suis pas Wonder Woman, j'ai privilégié, sans en être consciente, ma vie professionnelle et ma vie de maman attentionnée.

Si je prends un peu de recule je peux comprendre pourquoi: mon adolescence fut un peu mouvementée donc mon cursus scolaire a été chaotique, certains disaient " que va-t-on faire d'elle?" je leur ai donc clouer le bec en progressant dans les strates de la hiérarchie. Mes relations avec l'adulte étant compliquée à cette même époque, les relations avec ma mère furent explosives: ce qui explique que j'ai voulu établir une relation radicalement différente avec mes filles.

L'image de la maman parfaite sortie tout droit des représentations aseptisées s'est doucement éloignée...


Culpabilité quand tu nous tient!


La vie a continué son travail et les relations avec mes filles se sont un peu compliquées. L'une a été trop couvée, je l'ai rendue dépendante affectivement alors nous avons vécu des moments difficiles: séparation, pour des vacances, douloureuse pour elle donc pour moi, je devais lui dire où j'allais avec qui... C'était une enfant, elle savait sur quel bouton appuyer pour me faire culpabiliser, et ça marchait! Je ne comprenais pas pourquoi elle me faisait ça moi qui lui avait tout donné. J'étais épuisé de devoir me justifier sur tout, agacée d'avoir la crampe au ventre à la veille de la déposer pour les congés mais soulagée de pouvoir avoir un temps pour moi....Heureusement il suffisait d'un coup de téléphone de sa part pour me remettre dans une situation inconfortable: la boucle était bouclée ou plutôt ce fameux triangle de Karpman ( voir mon post sur le sujet).

Pour ma seconde fille, c'est le harcèlement scolaire dont elle a été victime qui nous a fait rentrer dans ce fameux triangle. De peur de la perdre, j'ai tout accepté. J'ai imposé à mon mari de ne plus mettre de barrière, de cadre. Je voulais lui faire plaisir, je voulais qu'elle soit bien, elle qui souffrait tant. C'était une enfant, elle a su sur quel bouton appuyer pour obtenir ce qu'elle voulait. Je passais en quelques minutes de la maman chaleureuse à la maman aigrie qui ne supportait plus rien. Il m'arrivait de ne pas vouloir rentrer à la maison ou de décaler le plus possible mon retour. Je ne voulais pas retrouver cette ambiance pesante qui m'échappait.



Parler pour libérer nos émotions.


Aujourd'hui tout va bien, pourquoi? j'ai parlé, j'ai lâché prise. Je me suis aperçue que je n'étais pas seule dans cette situation: quel soulagement!

J'ai essayer de comprendre ce qui avait provoqué ces situations anxiogènes. Ma formation en coaching, je l'avoue, m'a bien aidé.

J'ai fait un travail sur moi, j'ai accepté mes émotions, mes sentiments. J'ai fait un travail sur mes croyances.

J'ai remis de l'ordre, revu mes priorités. Je me suis octroyer du temps. J'ai appris à me connaitre pour mieux m'occuper des autres. Parfois, certains de mes anciens comportements pointent leur nez mais je les reconnais et donc j'arrive à les gérer puisque je reconnais l'émotions qui se cache derrière.


Il n'y a pas de parents parfait, pas de mode d'emploi : jusque là je n'ai rien inventé. Mais il y des parents qui par honte, par peur d'être jugés, étiquetés, restent avec leurs difficultés.

La situation sanitaire actuelle ne fait qu'amplifier les choses? alors il est temps de lâcher prise!


Petit conseil du coach: Mettez de coté ce qui nous a été dit depuis des années: cacher nos émotions car nous sommes adultes. Adulte oui mais humain aussi! n'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d'aide.

Prenez soin de vous : c'est par là que tout commence ;)

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout