Le triangle de Karpman

Connaissez-vous ce triangle qui met en lumière un jeu relationnel manipulatoire qui peut s'instaurer entre parents et adolescents?

Au départ, tout semble normal et puis avec le temps tout se complique...Parfois des difficultés relationnelles apparaissent sans que l'on comprenne pourquoi. Les relations sont en dents de scie, soit tout va très bien soit c'est la catastrophe....


Pour exister, le triangle de Karpam a besoin:




- d'un sauveur : c'est une personne qui a souvent été victime dans son passé. Le travail sur son traumatisme n'a pas été fait, ses blessures sont donc toujours présentes. Il a donc un fort besoin d'aider l'autre car à travers l'autre c'est lui qu'il aide. Le sauveur fait à la place de l'autre, le sauve dans certaines situations : cela lui donne de la légitimité.


- le persécuteur: souvent victime aussi dans son passé, il a décidé de devenir "bourreau". Il humilie, fait des reproches. Il oblige, impose, ne discute pas.


- la victime: se fait passer pour quelqu'un de faible pour ne pas avoir à prendre des décisions. Elle attend soit son sauveur soit son persécuteur. Ainsi rien de sera de sa faute, c'est rôle qui est joué afin d'attirer l'attention, de faire culpabiliser l'autre.


Pourquoi parler du triangle de Karpman dans nos relations avec nos ados? A y regarder de plus prés, nous pouvons ,si nous n'y prenons pas garde, rentrer dans ce jeu de manipulations psychologiques assez rapidement.

Par exemple, un parent qui se plaindrait du fait que son ado ne l'aide pas se place alors, en victime vis-à-vis de celui-ci. Il commencerait à lui faire des reproches, l’accuser et deviendraient alors persécuteur. L'ado aura d’abord joué le rôle du sauveur puisque l'adulte attendait de lui qu’il l'aide, et fasse évoluer la relation de lui-même. A force d’entendre l'adulte lui faire des reproches, il va changer de rôle pour devenir à son tour persécuteur, car il critiquera ses parents, se plaindra qu’ils râlent...


Votre enfant, ado ne vous a-t-il jamais poussé à culpabiliser? vraiment? Et vous n'avez vous jamais eu recours à cette technique pour obtenir des choses de votre ado?


Moi, j'y ai plongé pendant longtemps, pensant bien faire... tantôt sauveur, tantôt persécuteur tantôt victime...je n'avais pas conscience de la situation. Je pensais aider, motiver ...mes filles. Et puis un jour en formation, je découvre cette approche!

Depuis les relations sont plus faciles avec mes filles, je veille à ne plus rentrer dans ce triangle. Je veille à respecter qui elles sont, leurs besoins.


Petit conseil du coach : Prenez conscience de la relation que vous avez mis en place avec votre ado? Lui accordez-vous le droit d'être lui-même? avez-vous conscience de vos propres blessures?






93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout